La créativité est un axe essentiel

Il s’agit d’une petite fille de 6 ans, qui avait des problèmes de concentration à l’école. Mais lors d’un cours de dessin elle était très concentrée.
L’institutrice lui demande ce qu’elle dessine, et la petite fille répond « Je dessine Dieu ». L’institutrice lui dit que personne ne sait à quoi Dieu ressemble, ce à quoi la petite fille répond « s’ils patientent encore quelques minutes, il le sauront »

Si les enfants ne savent pas quelque chose, ils tenteront leur chance, ils essayeront. Ils n’ont pas peur de se tromper. Or, si vous n’êtes pas prêts à vous tromper, vous ne tenterez jamais quelque chose d’original.

Petit garçon s'amusant sur le dessin d'un bateau

Loisirs créatifs: Petit garçon s’amusant sur le dessin d’un bateau réalisé à la craie.

Si nous prenons comme postulat que la créativité au sens large est la capacité à imaginer ou mettre en oeuvre un concept neuf ou découvrir une solution originale à un problème, nous pouvons en déduire que les enfants possèdent une capacité créative impressionnante, qui n’est malheureusement que peu exploitée et développée dans le système éducatif actuel.

Toute notre société est basée sur la stigmatisation de l’erreur. Pire encore, dans les milieux défavorisés, une croyance limitative est très répandue. Celle qui consiste à penser que quoi que vous essayez, au mieux, ça aboutira à un échec, et probablement que cela se retournera contre vous.

Parallèlement à ça, au regard des évolutions technologiques, personne ne peut prétendre savoir à quoi ressemblera notre société dans 15 ou 20 ans. Or, les enfants qui entrent en primaire aujourd’hui, à 6 ans, prendront leur retraite dans 60 ans, en 2075.

Mettons cela en perspective avec les prévisions de l’UNESCO, selon lesquelles, dans les 30 prochaines années, plus de personnes seront diplômées de l’université que dans toute l’histoire de l’humanité. Ce phénomène, que nous pourrions qualifier « d’inflation académique », créera un environnement dans lequel, là où il faut une licence aujourd’hui, il faudra un master demain, et plus tard un doctorat.

Nous ne verrons pas ce monde, mais eux oui. Et notre mission est de leur donner toutes les chances et toutes les capacités pour y vivre dignement et participer activement à l’élaboration de leur destin.

Au-delà des connaissances, nous devons aujourd’hui donner aux enfants le bagage nécessaire pour qu’ils puissent s’adapter et tirer profit des ces mutations profondes et rapides que connait notre environnement.

En ce sens, le développement de la créativité me semble être un axe essentiel.

Si ce sujet vous intéresse, je vous invite à visionner la conférence que Sir Ken Robinson a donnée au TED en 2014, et de laquelle je me suis permis de reprendre certains passages.