La fondation Crea-Kids: constats, missions, partenaires, stratégie et moyens

La fondation Crea-Kids : les constats à la base de ce projet, ses missions, ses partenaires, sa stratégie, et ses moyens

Sur base de nos expériences personnelles et professionnelles et de nos rencontres avec des scientifiques ainsi qu’avec des professionnels de terrain, un objectif philanthropique s’est imposé à nous, « l’aide au développement éducatif d’enfants fragilisés de la région ».

Les constats

En Fédération Wallonie Bruxelles, plus d’un enfant sur quatre vit dans la pauvreté. La pauvreté de leur famille prive ces enfants de vacances, d’activités scolaires et extra-scolaires, de loisirs réguliers, d’endroit adéquat pour faire leurs devoirs, et de bien d’autres choses encore. (Pannecoucke, Lahaye, Vranken, & Van Rossem, 2014)

Cette situation est d’autant plus préoccupante que l’on sait que les dégâts provoqués par la pauvreté dans l’enfance diminuent les chances d’y échapper une fois adulte.

Voici ce que soulignait Unicef – Belgique en 2010 : « Cette situation est inquiétante, parce que la pauvreté est bien plus qu’un manque de revenus. Elle touche les êtres humains – et, en particulier, les enfants – dans tous les aspects de leur vie. Une mauvaise alimentation, une santé fragile, un sentiment de honte et d’infériorité, une limitation des possibilités d’éducation ainsi que l’exclusion des activités sociales ne sont que quelques-uns des aspects ayant un impact négatif sur les différents domaines de vie et le développement des enfants touchés par la pauvreté ». (Pannecoucke, Lahaye, Vranken, & Van Rossem, 2014)

La vérité est cynique ! Un enfant qui a grandi dans la pauvreté, au sens où l’entend Unicef Belgique, est beaucoup plus exposé au risque de devenir un adulte pauvre qui devra lutter toute son existence contre des maux tels que l’exclusion socioprofessionnelle, la maladie, et la délinquance.

Nos missions

A little superhero ready to save the world

A little superhero ready to save the world

Convaincu que les politiques publiques préventives sont beaucoup plus efficaces que les politiques publiques curatives, nous agirons préventivement en ciblant l’aide aux enfants âgés de 4 à 12 ans. Il ne s’agit pas pour nous de créer une énième école des devoirs ou une énième institution de prise en charge des enfants précarisés. Nous souhaitons apporter un plus, une aide complémentaire.

Nos missions seront articulées autour de deux axes principaux :

1er axe : Stimuler les enfants afin de contribuer à leur développement créatif.

En termes d’interventions préventives, il apparaît que la stimulation de la créativité des enfants est un facteur fondamental de la réussite éducative. La créativité est censée permettre le développement de nombreuses compétences, telles que l’autonomie, le leadership, l’estime de soi, la confiance en soi, la proactivité, et la maîtrise de soi. (Tolende Botuli, 2013)

C’est pourquoi, nous soutiendrons l’organisation d’activités artistiques, culturelles, et scientifiques qui favoriseront la créativité des enfants et par conséquent leur développement éducatif. Dans ce cadre, l’hétérogénéité sociale sera recherchée afin de favoriser les échanges et la découverte d’autres codes, d’autres approches et d’autres cultures, notamment verbales.

2ème axe : Apporter une aide financière et humaine afin de permettre l’accès aux activités que nous soutiendrons.

Au-delà des gratuités que nous pourrons obtenir, nous participerons aux coûts des activités ainsi qu’aux frais de déplacement. Notre objectif est de réduire autant que faire se peut le coût de la participation à ces activités pour les enfants précarisés. De plus, il est envisagé de fournir une aide financière résiduaire aux enfants qui choisirons une activité régulière après avoir participé à nos activités.

Nos partenaires

Durant l’année écoulée, nous avons réalisé des dizaines d’entretiens avec des scientifiques, des associations et des institutions qui travaillent dans les domaines de l’enfance, de la précarité et de l’éducation. Nous avons prospectés afin d’identifier les collaborations qui permettront de maximiser l’efficacité de nos actions.

Parmi nos partenaires, certains font figures d’experts et ils contribueront au projet en mettant à notre disposition leur expertise, d’autres travaillent toute l’année avec l’enfance et la précarité et nous leur apporterons notre soutien dans leur travail avec le public cible.

Proposer une activité

Notre stratégie

Nous débuterons la première année par un ou deux projets pilotes. Toutefois, notre vision à long terme est d’aider bien plus que quelques dizaines d’enfants. Nous espérons pouvoir aider un jour des centaines d’enfants et cette ambition confère au projet un caractère évolutif, tant au niveau du nombre et de la taille des partenariats qu’au niveau de ses missions.

Nous devons faire preuve d’humilité et nous appuyer sur l’expertise de nos partenaires si nous voulons réussir. Il n’est pas pour nous question d’apporter une solution toute faite qui aurait été pensée dans une tour d’ivoire.

De plus, ce projet est bien plus qu’une action philanthropique sans lendemain. Nous voulons l’inscrire dans la durée et soutenir sur plusieurs années les enfants précarisés, tout en cherchant à construire des collaborations qui viseront l’émancipation de nos partenaires.

Enfin, nous évaluerons les résultats de notre action. Cette évaluation nous permettra d’améliorer sans cesse la qualité des activités proposées mais aussi de justifier l’existence de notre action.

Nos moyens

Nos moyens seront financiers mais également humains !

Nous disposerons des moyens financiers mis à notre disposition par nos sponsors et nous organiserons des évènements caritatifs qui contribueront au développement de nos ressources.

Parallèlement au développement de nos moyens financiers, nous créerons un effet levier en mobilisant les nombreuses ressources dont chacun des membres de notre fondation dispose au travers de son réseau de connaissances.

Seuls, nous ne sommes rien, ensemble nous pouvons changer le monde et cela commence à notre porte !

Offrez un peu de créativité